START-UP ET ENTREPRISE : QUELLES DIFFÉRENCES ?

Le terme start-up est utilisé à tort et à travers pour désigner n’importe quelle entreprise qui évolue dans le secteur des nouvelles technologies. Pourtant, il s’agit d’une organisation fondamentalement différente d’une entreprise classique. Si vous souhaitez un jour vous lancer dans l’entrepreneuriat, il est primordial de bien connaître les différences entre une start-up et une entreprise.

Oficina, Negocio, Colegas, Reunión, Equipos

Des organisations avec des objectifs différents à atteindre

Une des principales différences entre une start-up et une entreprise classique porte sur le business model. La première est une organisation qui est à la recherche de son business model, alors que la seconde applique déjà un business model bien éprouvé. Dans des termes plus simples, l’une est au stade de démarrage et cherche à gagner sa vie, tandis que l’autre génère déjà des revenus. De ce fait, elles font face à des problématiques diamétralement opposées.

En ce qui concerne une start-up, les objectifs principaux sont de se faire connaître et de trouver ses premiers clients. Après, l’organisation se concentre sur la fidélisation de ces derniers et la recherche du meilleur moyen de trouver un mode de revenus viable. En revanche, une entreprise traditionnelle cherche à optimiser ses revenus et accroître ses parts de marché. Cela passe par une amélioration de son image de marque et un élargissement de son portefeuille de clients.

Un potentiel de croissance variable selon le type d’organisation

Avant de lancer un business, il est primordial de bien définir le type d’entreprise adapté à l’activité. Une start-up est définie comme étant une organisation temporaire en quête d’un business model industrialisable et permet une croissance exponentielle. Autrement dit, une start-up n’est pas qu’un simple anglicisme utilisé pour désigner une « jeune entreprise technologique » ou une « entreprise qui démarre une activité ». Ce terme signifie beaucoup plus.

Partant de la définition ci-haut, une start-up est une organisation promise à une croissance forte et rapide pour atteindre une situation confortable dans les meilleurs délais. Pour exemple, Airbnb est passé de la prospection à la méthodologie du growth hacking afin de développer ses activités en un minimum de temps. Comparée à une start-up, une entreprise traditionnelle cherche à optimiser ses revenus, mais se contente d’être rentable.

Une organisation temporaire vouée à devenir une vraie entreprise

De cette définition découle un autre trait distinctif d’une start-up. Il s’agit du caractère temporaire de l’organisation. En d’autres termes, être une start-up ne représente pas un objectif en soi. En effet, ce n’est juste qu’une phase particulière par laquelle l’organisation doit passer. Le but final est d’en sortir et de transformer une idée d’affaires en une entreprise véritable. Elle passe de 0 à 1 en trouvant une nouvelle façon de créer de la valeur et de rendre service.

Cette caractéristique amène à l’adoption d’un mindset particulier. Une start-up utilise des outils plus automatisés, tandis que l’équipe dirigeante et les employés ont un état d’esprit totalement différent de ceux d’une entreprise traditionnelle. À ce titre, les dirigeants et les salariés qui se tutoient est une pratique courante et naturelle. Or, cela peut paraître incongru dans une entreprise traditionnelle.

Une organisation toujours porteuse d’innovation technologique

Dans une entreprise classique, l’innovation ne concerne en général que les moyens de production. Plus précisément, les dirigeants se concentrent plus sur l’amélioration de l’appareil productif avec pour double objectif de réduire le coût de production et d’augmenter la marge bénéficiaire autant que possible. Tant que les produits proposés sur le marché génèrent des ventes suffisantes, il n’est pas toujours question d’apporter des modifications fondamentales même si cela peut les améliorer.

À l’inverse, une start-up se démarque d’une entreprise traditionnelle par sa volonté et sa capacité à proposer à ses clients une offre innovante, qu’il s’agisse d’un produit ou d’un service. Elle ne va pas se contenter de mettre à leur disposition une version « améliorée » d’un produit ou d’un service qui existe déjà. Elle investit énormément dans la recherche et développement afin de leur apporter des innovations qui améliorent réellement leur quotidien, un véritable plus.

Des risques plus importants et un taux d’échec plus marquant

Si, le rendement est élevé par rapport à celui d’une entreprise classique en cas de succès d’une start-up, les risques sont aussi plus importants. Pour preuve, près de 90 % des organisations nouvellement créées n’arrivent pas à dépasser cette phase particulière pour se transformer en une entreprise. Bon nombre d’entre elles rencontrent des problèmes liés à un manque de financement, une concurrence toujours plus féroce, un faible flux de trésorerie ou encore un mode de gestion inadéquat.

Une start-up est ainsi beaucoup moins solide qu’une entreprise traditionnelle, malgré une vitesse de croissance très rapide. À cause de ce besoin de développement rapide, une start-up travaille souvent suivant un calendrier très serré. Il est extrêmement important de respecter le planning de création et de mise sur le marché d’un produit ou d’un service pour maintenir la confiance des investisseurs. Il en va de la crédibilité de l’organisation.

By Guiddini

دعم المشروع ، خذ الركوب تحديات GDA هي وجهتك للابتكارات الذكية في مجال التكنولوجيا ، والتصميم ، وأكثر من ذلك ، مع ميزات خاصة وأسعار خاصة للمتبنين الأوائل. قم بدعم حملة ، وشارك أفكارك وملاحظاتك مع فريق المشروع - وانضم إلى المخاطر والمكافآت لإضفاء الحيوية على المنتجات الجديدة.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Register to GDA

The preliminary qualifying platform for a new phase of challenges

Register Now

Copyright 2020 by © Génération Digitale Algérie